> ERHR Nord-Est

Surdicécité : lancement des webinaires du CLAPS !

Actualités Nord-Est

Le CLAPS (collectif local apprenant et de partage pour les surdicécités) vous propose son premier webinaire sur le thème : Interprétariat français-LSF et son application auprès des personnes sourdaveugles. Organisé en partenariat avec l’URASSM, le CRESAM et l’ERHR, il a réuni trois expertes du sujet que sont Isabelle BOUILLEVAUX, médecin à l’URASSM, Marion LE TOHIC, interprète LSF, guide-interprète et conseillère référente formatrice au CRESAM, et Claire MATZ, interprète LSF en Lorraine. Dans ce webinaire d’environ 45 minutes, elles expliquent ce qu’est le métier d’interprète LSF et ses spécificités, de la formation à l’exercice du métier. Elles précisent ensuite comment il s’adapte aux personnes sourdaveugles, et abordent ainsi par exemple la LSF tactile et la formation de guide-interprète.

Ce qu’il faut retenir de ce webinaire

– Être interprète français-LSF est un métier : sa formation est sanctionnée par un diplôme, il est régi par un code de déontologie garantissant le respect du secret professionnel et de la fidélité des propos traduits. 

– L’importance de solliciter un interprète dès que nécessaire dans les situations importantes (rendez-vous médicaux, administratifs, entretiens d’embauche, etc.), sans attendre que la situation aille mal.

– L’intérêt à repérer les moments précieux de la vie qui nécessiteraient du confort dans la communication et l’accès aux concepts, pas seulement les moments « utiles »

– Pour une personne sourdaveugle, il peut être intéressant de préparer l’intervention avec l’interprète ou le guide-interprète en amont : quelques minutes pour repérer l’espace, la luminosité, pour s’assurer de la position des uns et des autres, de la compréhension de la situation par tous, peuvent éviter un inconfort dans l’entretien.

– Penser qu’un entretien avec une personne sourdaveugle sera plus long qu’avec une personne sourde ou malentendante. Pour autant, il ne devra pas être trop long car ces moments imposent une grande concentration pour la personne qui se fatiguera vite. Proposer de couper l’entretien en deux temps distincts peut être une bonne idée.

Le métier d’interprète LSF : liens utiles et pour aller plus loin 

Pour se former :

Formation initiale : Master 2 d’interprétation français-LSF

Formation continue

Formation de guide-interprète proposée par le CRESAM: 

 Pour en savoir plus et trouver un interprète LSF :

Fiche métierhttps://www.sft.fr/fr/fiche-metier-linterpretation-lsf

Association française des interprètes français-LSF : https://afils.fr/

Mais tous les interprètes ne sont pas inscrits sur le registre de l’AFILS (seulement 166 sur 750), alors n’hésitez pas à chercher sur internet les interprètes de votre région, et à vous appuyer sur votre réseau !

top